Autres: Motor Infos TV - La WebTV motorisée | | Moto Technologie
Comparateur 2 roues
 
Guide d'achat Moto
> Home |

Guide d'achat Moto

Comment choisir la moto qui vous convient parmi tous les types et modèles !



Nous avons classé les motos en 6 catégories principales : Routière, Roadster, Sportive, Tout-terrain, Supermoto et Custom. Nous avons également séparé les motos en 125 et plus de 125.





La Routière
Par définition la routière ne roule que sur route bitumée. On regroupe dans cette catégorie les machines à vocation au long cours et aptes aux voyages et les basiques à vocation utilitaire. Les premières soignent le confort, le transport du passager et des bagages alors que les autres visent surtout la simplicité et le bas coût d’utilisation.





Le Roadster
Entre sportive et routière, c’est une catégorie de moto de caractère qui truste les meilleures ventes en France. Parfois, ce sont de vraies sportives déshabillées (Naked) ou des routières basiques qui ont évolué et pris cette dose d’agressivité qui fait tourner le regard. On en trouve dans toutes les cylindrées : 125, 600 et 1000, un peu comme les sportives.





La Sportive
La sportive était la reine des années 90 avec ses performances époustouflantes. Elle s’est même radicalisée encore plus ces dernières années pour devenir de vraies replica compétition affichant des rapports poids/puissances sous le chiffre 1. Elles évoluent sans cesse, car ces sportives servent de base aux différentes disciplines de compétition : Supersport, Superbike, promosport…





Le tout terrain
Nous avons regroupé dans cette catégorie les machines qui sont amenées à être utilisées sur la terre ou les chemins, occasionnellement ou non. Ainsi nous allons de la machine d’Enduro ou de trial quasiment inutilisable sur route , au trail plus ou moins routier allant presque jusqu’aux trail routier qui ont un niveau de confort et de prestation supérieur qui en font des routières à part entière. On distingue les tout-terrain par leur large guidon.





La Supermoto
Né de l’adaptation d’une machine d’Enduro pour la route pour des courses sur circuit mixte terre-bitume, le Supermotard conserve une structure rudimentaire et un moteur généralement monocylindre. Ces machines de tout-terrain reçoivent des organes de motos routières comme les pneus, les jantes et les freins qui les destinent donc à un usage plus routier que chemin. Pas de protection et d’équipement, pour conserver un poids léger et une réactivité forte. En revanche, le confort en pâti fortement et l’on ne peut envisager ni de long parcours, ni le transport d’un passager. Une moto exclusive à sensations.





Le Custom
C’est une catégorie qui a fait les beaux jours de la 125 à l’époque du retour de l’équivalence en 1996. A l’époque, les customs représentait le gros du marché, mais au fils des ans, l’offre des constructeurs s’est réduite au profit du scooter et de la routière. On compte aujourd’hui moins de 10 custom 125 en vente. Il faut reconnaître que le custom est le moins adapté à la polyvalence, mais concerne plus une utilisation loisirs. La catégorie se caractérise par ses chromes et sa position de conduite allongé, pieds en avant. De même chez les grosses cylindrées, le marché est sous la domination Harley qui propose une vaste gamme à la carte qui permet de personnaliser son engin. A côté reste des très gros customs japonais et une atypique Triumph Rocket III.


LES MOTEURS




2temps
Moteur simple et performant qui passe difficilement les normes Euro-3 sans recours à l’injection directe et qui perd son intérêt économique. Disparu en scooter 125, il ne reste que des motos sportives 125 et quelques machines tout-terrain européennes.





4 temps
Le moteur du 3ème millénaire avec la disparition quasi annoncée des deux temps. Plus lourd et complexe, il est aussi moins puissant à cylindrée égale. Aucun moteur 4 temps de 125 cm3 n’est bridé pour répondre aux 15 chevaux légaux. Les motos sont depuis longtemps passées au 4 temps, surtout chez les multicylindres. En moto, on grimpe jusqu’à 6 cylindres sur la Honda Goldwing.








Alimentation
Imposée avec les normes Euro-3, l’injection permet aussi une réduction de la consommation. Les moteurs à injection sont également plus souples et présentent moins d’irrégularité de fonctionnement que les versions à carburateur. En 125, il reste encore de nombreux modèles à passer Euro-3 avec un carburateur. Côté moto 125, les premiers modèles injection arrivent pour 2007. Les grosses motos sont en injection, alors que les 50 sont pour le moment exemptés d’Euro-3.






Refroidissement
Les moteurs doivent être refroidi pour garder un fonctionnement et un rendement correct et ne pas casser. Le plus simple est le refroidissement par air avec juste une turbine qui envoi de l’air sur le cylindre (scooter) ou directement avec des ailettes sur le cylindre des moteurs de motos. Autrement on se contente de l’air extérieur. Les modèles à refroidissement liquide disposent d’un radiateur d’eau qui évacue la chaleur du moteur et régule plus facilement la température du moteur. Les performances sont plus constantes et l’usure moindre du moteur. Certaines machines (Daelim par exemple) à refroidissement par air reçoivent un radiateur d’huile qui permet de mieux dissiper la chaleur et de réduire l’usure en stabilisant la température du moteur.







Les architectures moteur
Si en 125, le monocylindre fait quasiment l’unanimité, sauf pour des machines haute de gamme comme la Honda Varadero, plus on grimpe en cylindrée, plus les moteurs multiplient les cylindres. De plus, outre le nombre de cylindres, le constructeur joue également sur l’architecture du moteur avec des cylindres en ligne ou en V ainsi que sur le positionnement du moteur dans le cadre en transversal plus classique ou longitudinal comme les Moto-Guzzi.




Occasions moto
Boutique
.: Tags :.
Partenaires
0 visiteurs actuellement sur le site.