Autres: Motor Infos TV - La WebTV motorisée | | Moto Technologie
Comparateur 2 roues
 
Dossier
> Home | Dossier | Divers | Moto-taxis ou le deux-roues avec chauffeur !
mis en ligne le : mercredi 28 mai 2008

Moto-taxis ou le deux-roues avec chauffeur !

Texte : Julien | Photos : Mecamix
Face au trafic saturé, tenir ses impératifs horaires tient souvent du miracle. Dans ces conditions, les deux-roues sont vite devenus incontournables, et certains professionnels l’ont bien compris ! De plus en plus fréquents en Ile-de-France, les « Motos-Taxi », comme on les surnomme à tort, comptent parmi les moyens de transport les plus rapides. De nombreux chefs d’entreprises, people et star des médias ont lancé le phénomène qui se généralise à la sortie des gares et des aéroports. Rien de telle qu’une petite course pour s’en convaincre, en route chauffeur !
Le transport de personnes en « taxi deux-roues » n’est pas une nouveauté en soi. À Lomé au Togo ou à Cotonou au Bénin, les Zémidjans (littéralement « emmènes-moi vite ») sont plus de 80 000. Un peu plus à l’Est, les fameux Tuk-Tuk thaïlandais amusent les touristes et déplacent la population locale. A contrario, cette profession sert une clientèle plutôt aisée sous nos latitudes. Le concept s’est développé en Angleterre, avant d’exploser ces deux dernières années en France. Hommes d’affaires en transit, personnalités navigants d’un plateau de télévision à l’autre ou particuliers à la recherche d’un moyen de locomotion rapide les jours de grève… La formule séduit, se développe et se diversifie. Certaines compagnies proposent même de découvrir Paris à travers des ballades en deux-roues.

Un marché dynamique
Plus d’une quinzaine d’entreprises se partagent aujourd’hui ce marché. Leur taille varie de trois véhicules à plus de vingt véhicules et la plupart des chauffeurs sont salariés ou associés aux seins de leurs propres sociétés. Quant aux travailleurs indépendants, ils travaillent actuellement à la création d’un groupement pour faciliter les réservations et définir une charte de qualité commune. L’éclosion de cette activité date du début des années 2000. Citybird fut l’un des pionniers sur ce créneau et domine aujourd’hui le secteur. Forte de plus de 40 000 trajets effectués, la société a même passé des partenariats avec British Airways et la SNCF. Pour les tarifs en scooter, il vous en coûtera en moyenne 25 € pour une course dans Paris et de 45 à 60 € pour rallier un aéroport. Selon la tranche horaire, ces tarifs peuvent toutefois varier. On peut également louer ces services à l’heure, à la ½ journée ou à la journée. Lorsqu’on opte pour un déplacement en moto, les prix sont en moyenne supérieurs. Les courses peuvent être réglées en chèque, espèce ou carte de crédit. Certaines enseignes proposent même d’ouvrir un compte professionnel pour être débité mensuellement.

Service maximum
Le marché est concurrentiel, mais le cahier des charges demeure similaire dans chaque entreprise. L’objectif est d’assurer un trajet sécurisé, confortable, et à la durée maîtrisée. Les réservations s’effectuent par Internet ou par téléphone. De nombreuses entreprises équipent leurs flottes d’un système de géolocalisation pour optimiser les déplacements et répondre efficacement aux réservations de dernière minute. Côté véhicule, la superlative Honda 1800 Goldwing est plébiscitée chez les motos. Le confort du fauteuil passager est royal : accoudoir, assise chauffante, radio… Chez les scooters, le Suzuki 650 Burgman est le plus souvent employé. Dans les deux cas, les véhicules sont souvent équipés d’ABS pour rassurer la clientèle. Dernièrement, certaines sociétés se sont même orientées vers le Piaggio MP3 et ses trois roues rassurantes. Dans tous les cas, l’équipement est fourni : pantalon de pluie, surbottes, veste chaude, gants, ainsi qu’un casque (parfois en plusieurs tailles) muni d’une protection hygiénique à usage unique. Munis d’un système bluetooth, ces dernier permettent de converser avec le chauffeur ou de passer des coups de fil pendant le trajet. Quant à la capacité de chargement, elle peut aller jusqu’à un attaché-case, un petit sac à dos et une valise de cabine n’excédant pas 10 kg.

Nouveau métier, nouvelles règles
L’usage courant nous fait parler de « taxi deux-roues », pourtant l’appellation taxi est réservée à la profession automobiliste. Il faut dire que contrairement au taxi à quatre roues, les chauffeurs de deux-roues ne payent pas la fameuse licence qui suscite tant de polémique. C’est la raison pour laquelle le terme légal est « location de moto avec chauffeur ». Depuis le 1er janvier 2007, cette profession est néanmoins réglementée. Le transport de personnes en deux-roues à titre onéreux est soumis à l’obligation d’un contrat professionnel d'assurance spécifique. Les conducteurs disposent d’une attestation qu’ils peuvent présenter sur simple demande (n’hésitez pas à l’exiger !) et les rares dommages corporels sont couverts de manière illimitée. Officiellement, les trajets s’effectuent uniquement sur réservation. Dans la pratique, et notamment les jours de forte affluence ou de grève, certains chauffeurs acceptent toutefois de répondre aux demandes inopinées, ce qui arrange tout le monde d’ailleurs ! Les aires réservées aux « taxi 2-roues » se multiplient dans les grandes gares et aéroports. Lors de votre prochain voyage, pensez donc à y jeter un coup d’œil, et pourquoi pas à franchir le pas…
    
Auto/moto, la différence en pratique
Pour comparer ces deux services, nous les avons testés dans des conditions similaires, sur un trajet urbain d’une bonne dizaine de kilomètres. Les réservations ont été effectuées par téléphone la veille. Le parcours relie Châtillon (92) à la gare de l’Est, dans le 10ème arrondissement parisien. L’heure de départ est fixée à 9 heures, soit dans un trafic très dense. En taxi auto, le trajet a duré 40 min pour un tarif s’élevant à 33,90 € (sans compter les majorations à partir du deuxième bagage de plus de 5 kg). Côté moto, notre conductrice Nathalie rassure et détend sa clientèle. Une fois équipé avec son aide, elle indique les consignes de sécurité au passager, souvent novice. À l’arrivée, le voyage aura duré un quart d’heure de moins (25 min). En revanche, le tarif est supérieur  de 10 € (43 €). Notons toutefois que le temps gagné peut être bien plus important sur les parcours qui empruntent des voies rapides ou des autoroutes urbaines, notamment aux heures de pointe. Dans ce cas, les taxis auto ne disposent en effet d’aucune voie réservée (en ville, il y a les voies de bus).

Prix (en Euros) moyen de la course :

Paris intra-muros Scooter 25 - Moto 35
Paris-Orly Scooter 45 - Moto 55
Paris-Roissy Scooter 60 - Moto 75
Heure Scooter 60 - Moto 80
Demi journée Scooter 200 - Moto 240
Demi journée Scooter 350 - Moto 440

Une femme parmi les hommes
Parmi les 150 chauffeurs en exercice, deux seulement sont des femmes ! Les conducteurs sont triés sur le volet. Ils revendiquent au moins dix ans de permis et un bonus compris entre 0,50 et 0,75. Dans certains cas, les clients sont sondés par les entreprises pour évaluer les conducteurs. Plusieurs clients réguliers souhaitent d’ailleurs conserver le même chauffeur lors de leurs déplacements. Blonde effilé et féminine, Nathalie travaille depuis un an pour Gold Palace. Ce métier la ravit, car il allie sa passion pour la moto et son sens inné de la relation clientèle. Pourtant l’air apeuré de certains clients aurait pu la faire déchanter. « C’est vous qui conduisez cette grosse moto ? Mais vous avez le permis ? ».  Ça la faire sourire de l’évoquer, quand elle pense à un de ses fidèles clients qui s’endort souvent derrière elle !

Voir aussi l'interview exclusif de City Bird : Cliquez-ici
Réaction(s) (0)
Réagir sur ce dossier :
Pseudo :

Email : (ne sera pas affiché sur le site, mais un mail de validation vous sera envoyé)

Votre commentaire :

Smiley: :evilgrin: :waii: :unhappy: :tongue: :surprised: :smile: :happy: :wink:
Recopiez le code ci-contre (chiffres uniquement):
Occasions moto
Boutique
.: Tags :.
Partenaires
11 visiteurs actuellement sur le site.