Autres: Motor Infos TV - La WebTV motorisée | | Moto Technologie
Comparateur 2 roues
 
Essai
mis en ligne le : jeudi 10 août 2006

DAELIM Daystar

Le seul 125 pour Cruiser à l’Américaine

Texte : Didier | Photos : Eric | Vidéo : DMVCom
Garantie et Prix
- Occasion
- -
           Acheter     Assurer
Fiche technique
Moteur : monocylindre 4T, refroidi par air et huile, simple ACT
Cylindrée : 56,5 x 49,5 = 124,1 cm3
Puissance maxi : 13 ch à 9400 tr/mn
Couple : 12 nm à 7100 tr/mn
Mise en route : démarreur électrique ou kick
Alimentation : 1 carburateur
Embrayage : en bain d'huile
Boîte : 5 rapports
Cadre : double berceau acier
Suspension av. : fourche hydraulique ø35 , déb. 130 mm
Suspension ar. : mono-amortisseur, déb. 100 mm
Frein av. : 1 disque ø 260 mm, étrier double piston
Frein ar. : tambour ø 130 mm,
Pneu av. : 90/90 x 18; ar. : 130/90 x 15
Réservoir essence : 17,5 litres
Longueur : 2245 mm
Hauteur de selle : 695 mm
Poids à sec : 150 kg
Equipement de série
Démarreur électrique
Kick
Starter au guidon
Blocage direction sur la colonne
Bouchon d’essence à clé
Totalisateur journalier
Compte-tours
Jauge à essence
Béquille centrale
Béquille latérale à rappel auto
Anneau antivol

Constructeur / Distributeur
DAELIM
DIP
ZAC de la Valentine,
117 traverse de la Montre, BP 37
13 367 - Marseille Cedex 11
Tel : 04 91 45 52 28
Fax : 04 91 35 05 12
www.dip.fr
Concurents
DAELIM Daystar FI
Voir | Comparer | Essai

HOOLISTER Bobber
Voir | Comparer | Essai

HYOSUNG Aquila
Voir | Comparer | Essai

JINLUN Highlander
Voir | Comparer | Essai

KEEWAY Superlight
Voir | Comparer | Essai

KEEWAY Superlight Dark
Voir | Comparer | Essai

KYMCO Zing II
Voir | Comparer | Essai

LIFAN King 125 S
Voir | Comparer | Essai

REGAL RAPTOR Bobber 125
Voir | Comparer | Essai

REGAL RAPTOR Daytona 125
Voir | Comparer | Essai

REGAL RAPTOR Raxter 2
Voir | Comparer

TRITON MOTORCYCLES Mirage
Voir | Comparer | Essai

VASTRO 125 Custom
Voir | Comparer | Essai

YAMAHA YBR Cruiser
Voir | Comparer | Essai

ZONGSHEN ZS 125 custom
Voir | Comparer | Essai

Bien calé sur la confortable selle de la Daelim Daystar, les kilomètres défilent à un bon rythme. « L’étoile du jour » invite à la balade et impose une conduite coulée, dans la plus pure tradition du “ cruising américain ”. Le custom Daelim est une moto attachante par son style mais également brillante question performances.
La Daelim Daystar ne cache pas ses ambitions, brillant de mille éclats de chrome, elle se hisse au firmament des customs 125. Dans ce segment, qui s’est toutefois bien réduit au fil des années, la Daelim se place en juste alternative à la Shadow. La Honda, plus sobre et dotée d’un moteur V2, est aussi bien plus chère. Et, même si la motorisation de la Daystar paraît aussi grosse et se dote d’un double échappement, c’est qu’elle se cache derrière de généreux carters en plastiques chromés qui en imposent. Le moteur est celui que l’on retrouve aussi sur la Roadwin, un brillant monocylindre à culasse 4 soupapes dans son évolution avec radiateur d’huile que la Daystar a été la première à inaugurer dans la gamme du constructeur coréen.

Suspension arrière originale

Au premier coup d’œil, la Daystar paraît donc compacte et massive. Outre son imposant moteur et son double échappement, on remarque sa suspension arrière avec un bras dédoublé sans amortisseur apparent, dans la pure tradition des gros customs américains. Exit donc les doubles combinés traditionnels avec une solution adoptée qui place l’amortisseur sous la selle (cantilever) permettant d’obtenir un amortissement de meilleure qualité et un effet visuel intéressant. L’aspect cossu est également à mettre à l’actif de ces grands marchepieds permettant également de soigner le confort du voyage. Pour le reste, il n'y a pas de grande révolution, mais des éléments de carrosserie valorisants tant par leur finition que par leur gabarit. Les garde-boue enveloppants peints aux couleurs de la carrosserie, les enjoliveurs de fourche, le gros réservoir -en goutte d’eau aplatie- surmonté d’une platine chromée intégrant la jauge à essence et le bouchon fermant à clé, mais aussi le guidon corne de vache dans la plus pure tradition du custom US.

Un pur custom qui ne renie pas le pratique

Fidèle à la tradition Daelim, la Daystar est équipée de pneus sans chambre à air (tubeless). Les gommes sont montées dans des jantes en alliage, ajourées, du plus bel effet. La selle est large et confortable, le pilote trouvant naturellement ses marques. Les gigantesques repose-pieds procurent un appui inconnu jusqu’alors avec une 125 et l’on se croit vraiment dans un fauteuil. Génial ! Pour une fois, le passager n’est pas trop mal « logé » sur un custom. Le pouf est épais et long ; de plus, il est amovible pour ceux qui préfèrent se balader en solo. L’instrumentation est divisée en deux éléments, la jauge à essence sur la platine du réservoir, et le bloc compteur / compte-tours monté sur le té supérieur de la fourche, dans des caches chromés traditionnels en forme d’obus. Une instrumentation rare sur un custom et nous sommes donc en présence d’une moto bien pensée faite pour enrouler du kilomètre dans un confort de bon niveau mais aussi conçue pour être pratique et fonctionnelle au quotidien. Seules les béquilles sont à revoir avec une centrale dure à mettre et une latérale à rappel automatique instable.

Un moteur à la hauteur

Après avoir fait craquer le moteur, à l’aide du démarreur électrique ou du kick pour les puristes, l’échappement dédoublé laisse résonner une sonorité très “ moto ”. Dommage que cette mélodie disparaisse au roulage pour laisser place à un feulement plus caractéristique d’un 125. Première, et la Daystar s’ élance promptement. Les rapports courts apportent une poussée agréable. De fait, les reprises sont bonnes, rendant cette Daelim vive en circulation urbaine, mais la boîte de vitesse exige de bien décomposer ses mouvements et de ne pas aller trop vite en besogne. Sur route, la machine ne faiblit pas même si la route se transforme en grimpette. A l’accélération, sur les rapports intermédiaires, il n’est d’ailleurs pas rare que l’aiguille du compte-tours grimpe dans la zone rouge. Il faut noter que le moteur 4 soupapes reçoit ici un radiateur d’huile destiné à parfaire le refroidissement en utilisation urbaine ou à vive allure sous les grosses chaleurs… de la Route 66 ou de la Californie.


Facile partout

Aguicheuse, cette nouvelle Daelim est aussi une joueuse. En ville, la Daystar en impose par son gabarit de gros custom et, sur un trottoir, le piéton se laisse facilement tromper par ses formes généreuses et ses chromes de reine. Une fois dans le trafic, elle s’affirme en vrai 125, légère et facile à emmener. Son guidon corne de vache est assez étroit pour se faufiler entre les files de voiture et sa longueur n’est pas un handicap au moment de slalomer. Comme sa hauteur de selle est des plus basses (moins de 700 mm), la Daystar permet de mettre les pieds bien à plat au sol. Les suspensions gomment les défauts de la route avec une grande efficacité car souples, elles participent activement à l’agrément global. Au freinage, le frein arrière avec sa pédale surdimensionnée offre une bonne sensibilité et son disque avant se montre puissant et endurant. Cette Daelim invite vraiment au voyage, avec sa position de conduite naturelle, en partie due aux larges repose-pieds et à son confort au-dessus de la moyenne. Cette 125 est un vrai régal en matière de pilotage “ balade ”. Sur bitume roulant, il suffit de se caler dans la selle, de tourner la poignée de gaz …. et de laisser défiler les kilomètres. A ce rythme, on va loin, très loin même car le réservoir affiche plus de 17 litres de contenance et la bête “ boit ” moins de 4 litres aux 100. Calculez vous-même, cela fait plus de 400 km sans faire le plein !

Conclusion
La Daystar est un custom agréable à emmener partout et son moteur monocylindre se montre toujours à la hauteur. Si elle n’égale pas les bicylindres en terme de souplesse et que son moteur génère encore un peu trop de vibrations, il affiche bien plus de caractère… et l’on s’attache généralement un peu plus aux sujets de caractères. Son gabarit généreux, ses chromes omni-présents et son tarif sous les 3000 euros sont des atouts enviés.
Le confort royal
Le caractère moteur
L’agrément général
L’instrumentation
Les béquilles
Beaucoup de plastiques chromés
Moteur :
Partie-cycle :
Esthetique :
Equipement :
8/10
8/10
9/10
8/10
Vitesse maxi :
Accélération 0-100 m :
Diamètre braquage :
Conso. moyenne :
Autonomie :
112 km/h
8,5 sec
5100 mm
4,1 l/100 km
425 km
Note Finale :   8,3/10
Réaction(s) (21)
1 | écrit le vendredi 21 septembre 2007 à 16h02 par DOMINIQUE14
2 | écrit le vendredi 21 septembre 2007 à 16h14 par redaction
3 | écrit le lundi 26 novembre 2007 à 16h28 par DOMINIQUE14
4 | écrit le samedi 15 décembre 2007 à 17h33 par Pascal
Je possede une 125 Daystar,depuis Mars 2006,et je peux vous garantir que c'est un vrai regal de conduire cet engin.
5 | écrit le lundi 17 décembre 2007 à 21h22 par popeye58
moi je possede cette moto depuis mars 2007 et elle roule tres bien avec 3200km au compteur par contre j'ai modifie la bequille laterale en coupant le bout d'axe ou le ressort vient en apui et la plus de probleme
6 | écrit le jeudi 17 janvier 2008 à 11h48 par DOMINIQUE14
7 | écrit le lundi 10 mars 2008 à 22h03 par al 13
Salut . Daystar de mars 2008 =100 Kms , trop tot pour des info . a + ...
8 | écrit le lundi 13 avril 2009 à 07h20 par Jarod
9 | écrit le mercredi 24 juin 2009 à 19h31 par chewie
10 | écrit le vendredi 04 décembre 2009 à 19h02 par al 13
11 | écrit le samedi 26 décembre 2009 à 08h25 par al 13

Excellant cite forum
Daelim 125 daystar
http://daelim125.forum.free.fr/
12 | écrit le samedi 17 avril 2010 à 09h05 par FREDDY
13 | écrit le mardi 24 août 2010 à 13h24 par ben
bonjour
ma daystar de 2007affiche 25000 km changer kit chaine 1 fois pas de probleme(vibre un peu)
14 | écrit le mardi 31 août 2010 à 13h50 par berty57
15 | écrit le jeudi 23 septembre 2010 à 19h02 par Bibi
16 | écrit le dimanche 10 octobre 2010 à 12h05 par biglotte
Bonjour je recherche la fiche technique pour changer le moteur de ma DAELIM DAYSTAR 125.
Si vous pouvez m" aider merci par avance .Salut
17 | écrit le mercredi 05 septembre 2012 à 21h57 par mocigol
salut j ai une daelim daystar depuis l annee 2000 c est une super becane elle a 17000 au compteur et jamais de problemes mecanique ou autres super de rouler avec cette moto
18 | écrit le samedi 29 septembre 2012 à 09h44 par Trinita
19 | écrit le lundi 28 octobre 2013 à 11h36 par kerozen64
20 | écrit le dimanche 19 janvier 2014 à 11h38 par guytounet
21 | écrit le mardi 10 février 2015 à 17h49 par jean jacques
Réagir sur cet essai :
Pseudo :

Email : (ne sera pas affiché sur le site, mais un mail de validation vous sera envoyé)

Votre commentaire :

Smiley: :evilgrin: :waii: :unhappy: :tongue: :surprised: :smile: :happy: :wink:
Recopiez le code ci-contre (chiffres uniquement):
Occasions moto
Boutique
.: Tags :.
Partenaires