Autres: Motor Infos TV - La WebTV motorisée | | Moto Technologie
Comparateur 2 roues
 
Essai
mis en ligne le : samedi 14 novembre 2009

VOXAN VX10

Voxan VX-10 : la moto française se réveille (enfin)

Texte : Charles | Photos : Gwendal | Vidéo : DV Com
Garantie et Prix
- 2 ans pièces et M.O, km illimité
- -
           Acheter     Assurer
Fiche technique
Moteur : bicylindre 4T, refroidi par eau, double ACT, 4 soupapes
Cylindrée : 98 x 66 = 996 cm3
Puissance maxi : 100 ch à 8000 tr/mn
Couple : 84 nm à 6500 tr/mn
Mise en route : démarreur électrique
Alimentation : injection 1 injecteur par cylindre
Embrayage : en bain d'huile
Boîte : 6 rapports
Cadre : double épine dorsale acier-alu
Suspension av. : fourche hydraulique inversée ø , déb. 120 mm
Suspension ar. : mono-amortisseur réglable, déb. 120 mm
Frein av. : 2 disques ø 320 mm, étrier 4 pistons
Frein ar. : 1 disque ø 245 mm, étrier double piston
Pneu av. : 120/70 x 17; ar. : 180/55 x 17
Réservoir essence : 18,6 litres
Longueur : 2110 mm
Hauteur de selle : 760/800 mm
Poids à sec : 202 kg
Equipement de série
Compte-tours analogique
Montre
Jauge de niveau d’essence
Témoin de passage en réserve
Témoin de pression d’huile
Témoin d’injection
Totalisateur kilométrique
2 trips partiels
Vitesse max.
Béquille latérale coupe-circuit
Coupe-contact
Appel de phare
Bouchon essence monté sur charnière
Réglage fourche (détente, compression)
Réglages mono-amortisseur (pré-charge, détente et compression)
Selle réglable en hauteur
Options
Saute-vent
Constructeur / Distributeur
VOXAN
plus fabriqué

Concurents
Aprilia Tuono V4 A-PRC
Voir | Comparer | Essai

BENELLI TNT 899
Voir | Comparer

BENELLI TNT 899 Café-Racer
Voir | Comparer | Essai

BMW F 800 R
Voir | Comparer | Essai

CAN-AM Spyder RS-S
Voir | Comparer | Essai

CAN-AM Spyder RT SE5
Voir | Comparer | Essai

CAN-AM Spyder SE5
Voir | Comparer | Essai

DUCATI Monster 796
Voir | Comparer

DUCATI Streetfighter 848
Voir | Comparer | Essai

HONDA CB 1000 R
Voir | Comparer

HONDA CBF 1000 C-ABS
Voir | Comparer | Essai

HUSQVARNA Nuda 900
Voir | Comparer | Essai

HUSQVARNA Nuda 900 R
Voir | Comparer

Kawasaki W800
Voir | Comparer | Essai

KAWASAKI Z 1000 2014
Voir | Comparer | Essai

KAWASAKI Z 800
Voir | Comparer | Essai

KAWASAKI Z 800 e
Voir | Comparer

MV Agusta Brutale 989R
Voir | Comparer

NORTON Commando 961 SE
Voir | Comparer | Essai

TRIUMPH Bonneville SE
Voir | Comparer | Essai

TRIUMPH Bonneville T100
Voir | Comparer

TRIUMPH Scrambler
Voir | Comparer

TRIUMPH Thruxton
Voir | Comparer

YAMAHA FZ1
Voir | Comparer | Essai

YAMAHA FZ8
Voir | Comparer | Essai

YAMAHA FZ8 S Fazer
Voir | Comparer

YAMAHA MT-09
Voir | Comparer | Essai

Voxan : une marque connue davantage pour ses errances économiques que pour ses motos. Pourtant, l’entreprise auvergnate vient d’accoucher de la VX-10, son dixième modèle. La nouveauté made-in-France 2010 n’a-t-elle que son origine pour convaincre ? Comment ce roadster se démarque-t-il de ses concurrents sur un segment âprement disputé ? La meilleure façon de la savoir est encore d’en prendre le guidon. Moteur… action !
Mixant les influences esthétiques, entre style tendance et références à la marque, la VX-10 sort des sentiers battus. Et si certains éléments font débat, force est de constater que l’ensemble ne manque pas de personnalité et s’avère nettement plus valorisant in situ qu’en photo. Dans sa livrée dorée de belle facture, l’habillage en plastique injecté resplendit sous le soleil d’automne. Traitements de surface, assemblages et équipements soignés, le résultat flatte la rétine et retient l’attention. En revanche, on déplore l’habillage du régulateur thermique installé sous la selle qui tranche avec la volonté affichée de proposer un produit valorisant. Quoi qu’il en soit, cette nouvelle Voxan renvoie définitivement le premier roadster aux livres d’Histoire.

Accueillante

Avec la VX-10, Voxan revient aux fondamentaux du genre roadster : un châssis, deux roues et surtout un moteur pour enchaîner les bornes au contact des éléments. Grâce aux nouvelles protections thermiques, les tubulures d’échappements empruntées à la Black Magic ne viennent plus rôtir l’intérieur des cuisses et la selle creusée vous accueillera confortablement pour des périples de plusieurs centaines de kilomètres. L’ergonomie joue la carte d’une sportivité modérée : légèrement basculé vers l’avant, les pieds reculés, elle invite à un pilotage dynamique et décontracté.
Avec 820 mm de hauteur de selle en version standard et des tubes d’échappement recouverts de protections thermiques, la VX-10 n’est pas un modèle de finesse à l’entrejambe.
Heureusement, les plus petits gabarits pourront abaisser la hauteur de selle à seulement 760 mm grâce aux deux jeux de biellettes d’amortisseur livrés en série.

Un vrai roadster pour la route

Côté châssis, Voxan conserve son astucieux assemblage d’éléments en fonderie d’aluminium et de tubes d’acier de grosse section suspendu par une fourche inversée et un amortisseur horizontal installé sous le moteur. Pour faire bonne mesure la VX-10 est freinée par des éléments de qualité, signés Brembo. Soigneusement réglée, elle se révèle vive en entrée de courbe, stable sur l’angle et rigoureuse tout en préservant l’agrément général sur chaussées dégradées. Bref, la VX-10 fait partie des motos qui savent aussi se montrer à leur avantage quand la route ne s’apparente plus à du billard. Légère dès que les roues tournent, cette Voxan s’accommode sans mal d’une utilisation quotidienne même s’il faudra composer avec son rayon de braquage médiocre et un embrayage encore un peu plus ferme que sur les machines japonaises. Mais, avec 6 L/100 km de consommation moyenne et un réservoir de 18,6L enfin doté d’un bouchon monté sur charnière, elle n’accumulera pas les arrêts à la pompe.

Démonstrative

Conçu et assemblé à la main sur les chaînes de montage d’Issoire, le moteur est à l’avenant. Comme la plupart des gros bicylindres, le v-twin de 1000 cm3 se montre parfois rétif à bas régime et n’apprécie que modérément les évolutions lentes sur un filet de gaz. En revanche, il se montre disponible dès 3 500 tr/min et brille par sa rondeur. Dépourvu de balancier d’équilibrage, il laisse filtrer ce qu’il faut de vibrations à mi-régime sans devenir désagréable à haut-régimes. Associé à une boîte à six rapports douce et silencieuse, le moteur Voxan est réjouissant aux allures usuelles, légales… ou non. Enfin, mention spéciale à la bande son distillée par les deux silencieux relevés taillés dans des blocs d’alu. Esthétiquement inspirés des Supertrapp américains, ils en ont aussi les accents. La moindre rotation franche de la poignée d’accélération se traduit par une mélodie caverneuse sans être assourdissante. Un travail acoustique qui sublime les sensations de conduites.


Instrumentation (enfin) fonctionnelle

Nouveauté d’importance, l’instrumentation électronique marie un gros compte-tours analytique doublé d’une série de diodes et des informations digitales complètes : vitesse instantanée, jauge de carburant, température moteur, odomètre, trips partiels sans oublier l’heure, la vitesse maxi et les voyants usuels. On trouve même un petit indicateur « speed » qui s’active au-delà de 150 km/h. Complet, étanche et fonctionnel, il remplace enfin l’ensemble précédent, franchement médiocre. Cerise sur le gâteau, il soulage en partie la pression de l’air sur le casque et permet d’arpenter l’autoroute si besoin.
Conclusion
Originale, conçue et fabriquée avec passion, aisée à prendre en main, cette nouvelle Voxan n’est certes pas parfaite et n’affole pas la fiche technique. Mais finalement, la VX-10 donne envie de rouler… Longtemps, souvent et partout. Et, en plus de son tarif bien placé, c’est sans doute son meilleur argument en ces temps moroses. Et si on ajoute une polyvalence devenue rare dans sa catégorie, elle possède de sérieux atouts pour retenir l’attention d’un large public, depuis l’amateur de machines de caractère adepte d’une conduite raisonnée à la titulaire du permis A cherchant à remplacer son bicylindre 650 en passant par le passionné ciseleur de trajectoires en fin de semaine.
Ergonomie
Agrément moteur
Efficacité sur route
Prise en main / cylindrée
Rayon de braquage
Détails de finition
Ecartement des repose-pieds passager
Moteur :
Partie-cycle :
Esthetique :
Equipement :
8/10
8/10
7/10
8/10
Vitesse maxi :
Accélération 0-100 m :
Diamètre braquage :
Conso. moyenne :
Autonomie :
220 km/h
nc
5700 mm
6 l/100 km
310 km
Note Finale :   7,8/10
Réaction(s) (7)
1 | écrit le samedi 14 novembre 2009 à 08h26 par rene
202kg ne serait-ce pas le poids en ordre de marche? Voxan a bien fait de faire cette jolie peinture dorée. Voxan perpétue la tradition de son excellent et original roadster, avec même un peu plus de confort pour le passager(e), ce qui est vraiment un + parmi les roadsters actuels. Pour le double phare, si on n'adhère pas, il suffit de le changer pour un phare classique. Pour celui qui veut rouler doublement original (français+esthétique) avec une machine rare de plaisir. Bonne chance à Voxan.
2 | écrit le samedi 14 novembre 2009 à 08h48 par sprint voyageur
la VX10 moi j'aime bien ! c'est surement celle que j'achèterais parmi toute les VOXAN, elle rassemble le meilleur de la gamme, un nouveau réservoir de18l, une nouveau style avec une selle qui me parait confortable , les fameux pot supertrapp, une nouvelle cartographie, enfin une instrumentation moderne, une chose qui me ferait plaisir , une tête de fourche plus protectrice, à essayer !
bonne route VOXAN
3 | écrit le samedi 14 novembre 2009 à 11h01 par fanfan
Superbe machine,enfin voxan s'attaque aux plus jeunes avec un modéle qui ne ressemble a aucun autre sur le marché(c'est mon avis)ésthétiquement,le moteur est tjs le V72° qui n'a plus besoin de faire ces preuves en termes de performance et de fiabilité ,je la trouve plutôt réussie cette ptite derniére et j'ai un penchant pour la version bleu,Forza Voxan!!!et gazzzzzz..........
4 | écrit le lundi 16 novembre 2009 à 11h54 par zouc
Trés belle TOMO.
Longue vie à VOXAN.
VVV...zouc...
ZOUC
5 | écrit le mercredi 25 novembre 2009 à 14h23 par DJP
VOX ANE : comme c'est Français on va dire que c'est bien . Astucieux les tubulures pour réchauffer les cuisses . Un look entre une Suz et une Triumph roadster une Bmw GS , une Ktm Duke? J'espere que ce dépouillement total se retrouve dans le prix .
6 | écrit le mercredi 25 novembre 2009 à 16h19 par Charles
Au contraire, je dirais que ce n'est pas parce que c'est Français qu'on va dire que c'est mauvais lorsque ça n'est pas le cas. Pour notre essai nous nous sommes efforcés de garder à l'esprit l'utilisation qu'en ferait un futur propriétaire. Ce n'est ni une Speed Triple ni une Monster à la sauce bleu-blanc-rouge mais la VX-10 propose aujourd'hui une polyvalence de plus en plus rare aux amateurs de roadsters.

Côté prix, compte tenu de la technologie employée, du volume de production pour le moins artisanal et donc de l'absence d'économie d'échelle, le tarif est plutôt bien placé.
7 | écrit le vendredi 27 novembre 2009 à 19h11 par zouc
Tout a fait Charles...
VOXAN propose enfin une belle et bonne moto avec 1 moulin sympa.
Une finition soignée et de belles couleurs dispo..
Si j'avais les pépettes je n'hesiterais pas 1 instant...VVV...
Bon week-end...A+...VVV...ZOUC.
zouc.
Réagir sur cet essai :
Pseudo :

Email : (ne sera pas affiché sur le site, mais un mail de validation vous sera envoyé)

Votre commentaire :

Smiley: :evilgrin: :waii: :unhappy: :tongue: :surprised: :smile: :happy: :wink:
Recopiez le code ci-contre (chiffres uniquement):
Occasions moto
Boutique
.: Tags :.
Partenaires